Fiches Métiers

Musicien / Musicienne

Etabli en partenariat avec  ATLA : Le village des musiques actuelles

Contenu général de la mission :

Concerts, disques, animations, cinéma, télévision ou enseignement, on trouve les musiciens partout !
Les musiciens sont des personnes qui jouent ou composent de la musique.
Il y a une distinction entre, d'une part les compositeurs, qui « pensent » et « écrivent » la musique pour les types de musique possédant un système de notation, d'autre part les interprètes, qui exécutent celle-ci avec selon les cas, une plus ou moins grande part d'invention personnelle et d'improvisation.
Les musiciens peuvent être classés selon la manière dont ils font de la musique :
- Les instrumentistes jouent d'un instrument de musique.
- Les compositeurs ou les arrangeurs composent ou « arrangent » de la musique.
- Les « leaders », chefs d'orchestre ou chefs de choeur, dirigent des ensembles musicaux ou des groupes.
- Les auteurs-compositeurs-interprètes écrivent le texte et la musique de chansons qu'ils chantent et jouent eux-même parfois avec d'autres musiciens (sidemen).

Description des principales activités :

Une passion exigeante.
- La musique est basée sur des acquisitions techniques qui se cultivent tous les jours. Pour conserver ou atteindre un bon niveau, il est nécessaire de jouer plusieurs heures chaque jour (solfège, harmonie, écriture, écoute, techniques d'interprétation, d'échauffement de la voix, de mémorisation, de diction, techniques respiratoires ?).
- Les musiciens doivent également se montrer créatifs. Pour se faire remarquer, ils ne doivent pas se contenter de jouer des notes. Ils doivent aussi interpréter les partitions avec leur c?ur et leur sensibilité.
- Qu'ils soient solistes, artistes de variétés ou salariés d'orchestre... les musiciens sont amenés à se déplacer. Par exemple, pour assurer une tournée. Ils connaissent alors un emploi du temps aux horaires décalés.
- L'activité est soumise au rythme de la programmation des spectacles et des enregistrements.
- C'est souvent eux qui définissent les conditions de réalisation des tours de chant, des concerts (lieu, répertoire, matériel d'éclairage, instruments, ...).
- Ils doivent organiser des répétitions de loeuvre musicale selon une partition, un texte pour une représentation, un enregistrement, modifier ou ajuster l'interprétation d'une oeuvre musicale, la mise en scène.
- Ils doivent adapter le programme des tours de chant, des concerts (ajout, ordre des morceaux, ...) au cours des représentations.
- En plus de la pratique d'un ou plusieurs instruments de musique, ils peuvent compléter leurs compétences par la pratique de l'art dramatique ou de la danse pour parfaire leurs prestations scéniques.
- Pour les artistes de variétés, les opportunités de trouver des engagements fixes sont très rares. En dehors de leur talent, ils doivent se montrer débrouillards et adaptables. Ils doivent s'imposer une discipline de fer pour travailler inlassablement, passer des auditions. Dans ce milieu, les relations et le carnet d'adresses sont essentiels.
- Une bonne connaissance de l'industrie musicale, le sens de la communication, des compétences commerciales et une pratique efficace du web sont aujourd'hui des atouts essentiels à une pratique professionnelle de la musique

Les employeurs potentiels :

L'industrie de la musique et du disque ne procurant plus autant d'emplois stables, les professionnels de la musique sont généralement des intermittents du spectacle. La rémunération est généralement constituée d'un cachet - CDD d'usage - et peut être complétée par une rétribution au titre des droits d'auteur ou d'interprète (SACEM - ADAMI - SPEDIDAM). La plupart des cachets proviennent de concerts, d'animations ou de spectacles ou de séances en studio d'enregistrement. Auditions, concours ou rencontres avec les maisons de disques et les labels... font partie du quotidien des artistes avant de décrocher un emploi. De plus en plus d'auteurs compositeurs interprètes sont poussés vers l'autoproduction et gèrent leur propre structure de production.
L'activité de ce métier s'exerce au sein d'orchestres, de conservatoires, de groupes de musique, en solo, sur des lieux de spectacle, de tournage, en studio (radio, enregistrement, ...) en relation avec différents intervenants (techniciens son, lumière, producteurs de musique, tourneurs, ...).
Les musiciens peuvent aussi transmettre leur art. Jouer et enseigner constituent deux facettes du métier. Ainsi, ils vont souvent des salles de cours à la scène. Ils peuvent travailler en école maternelle et primaire, en école de musique ou dans les maisons de quartier... Ils développent, avec les équipes d'encadrement, une vie musicale dans les crèches, les hôpitaux, les centres socioculturels...

Niveau de formation requis :

Il n'existe pas de voie royale pour devenir musicien.
Les conservatoires de musique classés par l'État à rayonnement régional, départemental, communal, intercommunal proposent plusieurs cycles de formation dès l'âge de 5 ans. De nombreuses écoles privées peuvent aussi former les jeunes futurs musiciens à des âges divers. Formation nécessairement complétée par une expérience professionnelle dans ces secteurs.
Avant le bac :
- Les classes à horaires aménagés musique : à l'école élémentaire ou au collège, sont à dominante instrumentale ou vocale
Niveau bac :
- Bac techno technique de la musique et de la danse (TMD), après une 2de spécifique
- Bac L (enseignement obligatoire en 1re + enseignement de spécialité en terminale ou option facultative de musique), après une 2de générale et technologique
- Diplôme d'études musicales (DEM) : remplacé dès 2009 par le diplôme national d'orientation professionnelle (DNOP), spécialités musique, danse ou art dramatique. Ce diplôme est délivré après avoir suivi un cycle d'enseignement initial de musique (CEPI).

>> Retour au menu principal

Haut de page

Compte candidat

> > Créer un compte